Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 09:17

« Le bonheur est une idée neuve en Europe »

 

Louis-Antoine de SAINT-JUST (1767-1794) – Révolutionnaire français et marchand de bonheur

 

C’est quand le bonheur ? Comme le dit la chanson, le bonheur est impalpable. On ne connait pas toujours la recette pour l’obtenir, et on le regrette souvent quand on n’a pas la chance de l’éprouver. Il est pourtant des hommes qui ont cru à la révolution française l’apporter à tous leurs semblables, grâce à la célèbre déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Où ils déclaraient dans l’enthousiasme général le droit au bonheur. Mais souvent, les pires choses sont faites avec les meilleures intentions.

La déclaration du droit au bonheur s’est peu à peu muée en un prétexte pour l’État pour intervenir jusque dans la sphère privée voire intime des citoyens. Privée d’abord avec l’avènement des totalitarismes fasciste et communiste au XXe siècle qui fit de l’État le tout et de l’individu un rien. La recherche d’un bonheur absolu et collectif noyé dans la masse informe de la société devint ainsi l’argument pour endoctriner et embrigader les masses, toujours demandeuses d’un maitre auquel obéir.

 

Intime ensuite avec la montée des préoccupations hygiénistes et de santé publique. La leçon totalitariste n’ayant pas suffi, les démocraties sont tombées dans ce que Tocqueville appelait un « despotisme doux », à savoir la mise entre les mains de l’État de problèmes à l’origine privés. C’est bien sûr la naissance de l’État-Providence mais aussi la prise en charge par la puissance publique de thématiques sociales et sociétales comme la santé, la sécurité, la famille, le mariage ou même le sexe.

Le droit au bonheur s’est mué en un devoir de bonheur. Celui qui n’est pas heureux est un traitre à la patrie, coupable de dénigrer son pays quand il ne le trahit pas en secret. Les marchands de bonheur ont gagné, ceux-là même qui nous ordonnent de ne pas fumer, de ne pas boire, de ne pas manger trop sucré ou trop salé, de manger cinq fruits et légumes par jour, d’attacher sa ceinture, de se protéger avant l’acte sexuel… Le bonheur est un fardeau pour ceux qui ne savent pas en profiter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne