Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 13:06

« La réussite c’est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de faire-savoir »

 

Jean NOHAIN (1900-1981) – Parolier français et dans l’apparence

 

Rien ne se passe comme prévu. François Hollande n’aurait jamais pensé changer de 1er ministre si tôt. Mais il était écrit que rien ne lui serait épargné dans ce mandat présidentiel catastrophique. La défaite historique de la gauche aux municipales le pousse donc à débarquer Jean-Marc Ayrault. Celui-ci n’a pas mérité, ayant trop peu réformé et n’ayant jamais réussi à imposer sa discipline à des ministres qui n’ont jamais reconnu son autorité. C’est donc Manuel Valls qui lui succède à Matignon.

Le ministre de l’intérieur a su se rendre indispensable. François Hollande ne voulait pas tellement lui donner de promotion tant il risque de lui faire de l’ombre par son profil autrement plus charismatique. Il n’a pas eu le choix. Manuel Valls est devenu la star du gouvernement, multipliant les coups d’éclat place Beauvau comme lors de la récente affaire Dieudonné sans que les résultats ne soient jamais au rendez-vous. Mais à défaut de savoir-faire, il a du faire-savoir. Il sait y faire. Il a le manuel.

 

Le nouveau 1er ministre a d’emblée affirmé sa posture d’autorité lors de son discours de politique générale. Il compte incarner la gauche qui réforme, celle qui a choisi avec le président le très libéral pacte de responsabilité. Il dit aimer la république, lui le français naturalisé qui se retrouve aujourd’hui à la tête du pays. Il plait même à la droite, tant sa stratégie médiatique de mime du sarkozysme a fini par abuser tout le monde. Reste à savoir si le pro de la com va convertir les belles paroles en actes.

Manuel Valls est bien décidé à jouer son va-tout. Il sait que son destin présidentiel se joue tout entier dans la réussite ou non de son passage à Matignon. C’est pour cela qu’il ne fera pas la guerre à François Hollande, contrairement à ce que pensent les observateurs qui se demandent déjà qui des deux peut la gagner. Le président décide, le 1er ministre exécute. C’est avec cette loi d’airain de nos institutions que Manuel Valls devra se conformer. La preuve : il a dû réintégrer Ségolène Royal !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne