Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 09:55

« Un barbu c’est un barbu. Trois barbus c’est des barbouzes »

 

Lino VENTURA (1919-1987) – Acteur français et flic voyou

 

S’il y a quelque chose de pire que de ne pas être reconnu pour ce qu’on fait, c’est d’être accusé pour ce qu’on n’a pas fait. C’est du moins l’adage que doivent méditer ces jours-ci François Fillon et Jean-Pierre Jouyet, accusés par les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme d’avoir déjeuné le 24 juin dernier pour convenir d’une accélération des procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Le 30 juin, ce dernier était mis en garde à vue puis en examen pour corruption de magistrat.

 

Hasard ou coïncidence, la justice s’est très vite mise en branle pour tenter de mettre hors d’état de nuire l’ancien président de la république, lui trouvant même quelques jours plus tard une affaire où les risques qu’il tombe sont bien plus grands avec le remboursement par l’UMP de l’amende de 400 000 euros pour le dépassement des comptes de campagne de 2012. La thèse socialiste de l’Élysée qui n’attente plus à l’indépendance de la justice prend donc du plomb dans l’aile avec cette révélation.

Plus troublants, les changements de version de Jean-Pierre Jouyet. Le secrétaire général de l’Élysée a d’abord démenti l’existence de la rencontre, avant de revenir à ses propos tenus le 20 septembre devant les deux journalistes du Monde selon lesquels l’ancien 1er ministre lui aurait demandé de « taper vite » pour faire tomber l’ancien président, avant de se rétracter. La droite appelle déjà à la démission de ce proche collaborateur de François Hollande, gaffeur impénitent et piètre politique.

 

Cette affaire met à jour l’entresoi détestable (Jean-Pierre Jouyet fut secrétaire d’État aux affaires européennes de Nicolas Sarkozy et François Fillon avant de devenir le personnage administratif le plus important de la Hollandie) de nos élites et crédite l’hypothèse d’un cabinet noir de l’Élysée contre Nicolas Sarkozy. Un cabinet qui à l’image de Christiane Taubira prétend ne rien savoir des procédures judiciaires alors qu’il utilise les pires méthodes de barbouzes pour les suivre ou les accélérer.

 

Affaire d’État ou affaire détail ?

 

La conjonction de cette révélation avec la campagne interne à l’UMP n’est pas due au hasard. On peut penser sans risque de se tromper que celle-ci a été téléguidée par l’Élysée, qui verrait d’un bon œil une nouvelle guerre des chefs à droite. Dans cette affaire, il parait clair que François Hollande a pris un malin plaisir à dépêcher son secrétaire général et ami de trente ans pour tendre un piège à François Fillon puis instrumentaliser des journalistes également amis et à la botte du pouvoir.

 

Le ton affirmatif et accusatoire de Gérard Davet et Fabrice Lhomme est en effet la signature de leurs opinions de gauche. La plainte déposée par François Fillon était pour lui le meilleur moyen de prouver sa bonne foi, le parole contre parole menant rarement à l’éclosion d’une vérité judiciaire. La cassette des journalistes pourra confirmer les propos de Jean-Pierre Jouyet, mais l’ancien 1er ministre pourra accuser le secrétaire général de diffamation. Ce dont il est permis de douter.

 

Personne n’ignore la haine sourde qui lie François Fillon à Nicolas Sarkozy. Celui-ci passera l’éponge publiquement pour maintenir l’unité de sa famille politique, mais il sait que son ancien « collaborateur » lui a déclaré la guerre pour les humiliations passées et le recours selon lui indu aux finances de l’UMP pour payer ses factures. Affaire d’État ou affaire détail, la droite est revenue dix ans en arrière, quand Dominique de Villepin voulait couler « le nabot » dans l’affaire Clearstream.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne