Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 14:57

« La vérité n’est jamais amusante. Sans cela, tout le monde la dirait »

 

Michel AUDIARD (1920-1985) – Dialoguiste français et menteur éhonté

 

Nous sommes ce 6 novembre au mi-mandat du quinquennat de François Hollande. Putain, deux ans et demie ! Comment la France va-t-elle tenir jusqu’en 2017 ? Le président est tellement carbonisé que sa démission a déjà été envisagée et qu’une dissolution pourrait être annoncée. François Hollande pense qu’il peut encore s’en sortir, redresser la situation économique et pouvoir se présenter en 2017. Il est bien le seul. Il y a un gouffre entre la réalité et ce qu’il raconte. Voilà les deux versions.

 

La réalité : un mi-mandat calamiteux

 

La réalité est catastrophique et son mi-mandat calamiteux car la France est encore plus dans la crise en 2014 que quand François Hollande en a héritée en 2012. La crise économique s’est aggravée avec la croissance qui ne repart pas, le chômage qui explose et les déficits qui s’accumulent. Mais il n’y a pas que cela. Le président a ajouté une crise politique avec son impopularité dans les sondages, une crise morale avec ses écarts de vie privée et une crise sociale avec la colère des français.

 

Pourquoi sa politique ne marche pas ? Sûrement parce qu’il a menti en 2012. « Moi président de la république », c’était du baratin. Il a minimisé la crise, surestimé ses capacités et maximisé l’antisarkozysme. Il croyait négocier plus de croissance - son mot talisman - avec l’Allemagne et ce fut « nein ». Il s’est fait élire par la gauche or il a pris un virage à droite avec le pacte de responsabilité. Il n’a donc plus de majorité car il n’a plus la majorité de sa politique. Les frondeurs le condamnent à l’échec.

 

Le changement c’était pas maintenant. Dès le début du mandat, François Hollande a gâché ses 100 jours en ne faisant rien là où il aurait dû faire une grande réforme fiscale. Mais il ne croyait pas à son programme. C’est pourquoi l’encadrement des loyers, la taxe à 75 % et la sortie du nucléaire sont passés à l’as. La seule promesse qu’il a tenue, c’est le mariage pour tous. Belle réussite, puisque cela a contribué à monter les français les uns contre les autres. Voilà pour le bilan. Le chat est maigre.

Ce qu’il raconte : une demi-vérité

 

François Hollande aura certainement une tout autre version à raconter ce soir lors de son émission sur TF1. Une réécriture totale digne d’un storytelling, où il confiera à demi-mot une demi-vérité où ne sera mis en valeur que le verre à moitié plein et non le verre à moitié vide. Il dira que la moitié de son quinquennat du redressement dans la justice fut consacrée à réparer et réformer et que l’autre le sera à préparer et redistribuer. On se demande quoi. À part ponctionner les français, il n’a rien fait.

 

Il dira qu’il aurait dû dire l’état catastrophique du pays en 2012 et qu’il a bien fait de revenir sur les seules bonnes mesures de Nicolas Sarkozy, de la TVA sociale à la défiscalisation des heures supplémentaires en passant par la réforme territoriale. Il dira que c’est à cause de son prédécesseur qu’il n’a pas tenu ses 60 engagements. Et non à cause de son manque de courage à mener les réformes, qu’il se contente de commenter en adepte de la méthode Coué et qu’il est pour l’instant le seul à voir.

 

Nous ne sommes qu’au mi-mandat, à la mi-temps. Nous n’avons donc qu’une demi-vision de ce que sera le bilan du quinquennat de François Hollande. Or la première moitié suffit à notre malheur. Une inversion du chômage ratée qui a tué la confiance des français. Ses couacs et ses machines arrière du pouvoir : entre la concession et la contradiction, il a toujours préféré la moins mauvaise des solutions. Il est temps qu’il se reprenne en main car il en reste peu. Il faut que François Hollande se fixe enfin un calendrier sérieux d’action et de réforme, s’il prétend vraiment les accélérer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne