Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 09:38

« La droite, c’est la haine »

 

Simone VEIL (1927) – Femme politique et hot dans les sondages

 

Alain Juppé est la star du moment. Homme politique de l’année selon GQ Magazine, consacré « le moins pire d’entre eux » par les bobos de gauche des Inrockuptibles, il est indéniablement la coqueluche des médias et le favori des sondages. Ce qui n’est jamais bon signe. Avant lui Raymond Barre et Édouard Balladur avaient déjà testé la stratégie du favori deux ans avant les élections. Elle ne leur avait pas réussi. Mais Alain Juppé n’est pas prêt à cracher sur cette popularité qui l’a longtemps fui.

Tous les observateurs disent que la rivalité entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy a ressuscité la guerre des droites. Cette guerre un peu factice qui avait commencé en 1995 entre Jacques Chirac et Édouard Balladur lorsqu’ils s’étaient présentés l’un contre l’autre à l’élection présidentielle alors qu’ils avaient globalement les mêmes idées. Mais on a la droite la plus bête du monde. La plus divisée. Ici heureusement, la primaire devrait départager les deux candidats avant l’échéance terrible de 2017.

 

Or ce ne sont pas deux droites qui vont s’affronter. La droite de Nicolas Sarkozy est plutôt dure, décomplexée, même si l’ancien président est plus bobo qu’il ne veut le dire depuis qu’il s’est mis avec Carla. Il fait néanmoins le pari que c’est cette droite qui fera l’élection car elle correspond à l’évolution des mentalités du pays. C’est du moins cette droite populaire qui décrit le mieux l’humeur des militants UMP, qui en sifflant Alain Juppé dans sa propre ville lui ont rappelé leur rejet du centre.

La droite d’Alain Juppé n’est pas de droite. Elle est centriste, tentée par l’alliance avec le traitre François Bayrou et fidèle à la pente naturelle du maire de Bordeaux même si on l’a connu plus à droite. Voire de gauche, tant le chiraquien plait hors de son camp. Ce n’est jamais très payant, mais Alain Juppé parie sans le dire sur une primaire ouverte qui se jouera à gauche et non à droite, avec l’apport de socialistes qui auront compris que c’est là que se jouera l’élection présidentielle et leur seule chance d’éviter Nicolas Sarkozy. Un pari qui tomberait à l’eau si le PS se trouvait un champion au terme d’une primaire comme il trouva Lionel Jospin en 1995.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne