Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 06:27

« En règle générale, aucun homme dans l’embarras n’est jamais tout à fait honnête »

 

William TACKERAY (1811-1863) – Ecrivain britannique et bel escroc

 

 

DSK ne se tire pas d’affaires. Toujours partant en revanche pour tirer un coup, l’ancien roi des sondages est de nouveau mis en examen pour une histoire de cul avec les accusations de proxénétisme au Carlton de Lille. Après le Sofitel de Manhattan, encore un hôtel ! Jamais le moins cher. Confronté à une escort girl alors que se prépare le divorce d’avec sa femme, il s’est bien habitué aux procès depuis qu’il a échappé à l’enfer de l’affaire Nafissatou Diallo. Lui qui se prenait pour un grand séducteur et qui croyait avoir « an affair » avec la femme de chambre.

 

Sa complainte sur cette justice qui peut « vous broyer » au JT de TF1 n’a définitivement convaincu personne. DSK est poursuivi pour des affaires, à moins que ce ne soient les affaires qui le poursuivent. Si le procès qui se prépare est moins médiatique que celui de New York, il pourrait bien pourtant avoir raison de ce repris de justesse qui a déjà échappé aux griffes des juges dans un cas de conflit d’intérêts quand il était ministre de l’économie sous Lionel Jospin et aux accusations de déboutonnage du chemisier de Tristane Banon. Sans parler des autres.

 

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur DSK ! La presse française semble bien décidée à révéler chacun des détails sordides de ces affaires de mœurs, des rapports non dissimulés avec Anne Mansouret dans un couloir de l’Assemblée au montant exact de la somme qu’il aura dû débourser pour enfin en finir avec ses déboires judiciaires aux Etats-Unis. Ce choix des médias est aussi vulgaire que le personnage, passionné de transparence quand il s’agit de déshabiller les jolies filles qui tarifent leurs rapports sexuels et de parties fines alors qu’il est si balourd.

 

DSK avait pourtant tout pour réussir. Une gueule, qui fait se pâmer les électrices au plus grand bonheur de ce dragueur invétéré. Du coffre, lui donnant toujours cette démarche un peu lourde qui confère toujours du crédit à ce qu’il dit. De la compétence, celle qu’il offrit en tant qu’ancien professeur d’économie quand il devint grâce à l’aide de Nicolas Sarkozy directeur du Fonds monétaire international. Sa femme, journaliste de profession et dont la vocation lui était entièrement dédiée. Il savait parler, il aimait charmer, il pouvait gagner. Il ne voulait pas y aller.

 

C’est ainsi que tous ses biographes interprètent son coup de folie du 14 mai 2011 qui l’élimina par la petite porte de la course à l’Elysée alors qu’elle était grande ouverte. Ses rivaux et ses amis, de Nicolas Sarkozy à François Hollande, savaient qu’il était porté sur la blondine et ils ne furent pas surpris. DSK n’a jamais rêvé de devenir président de la république. Sa seule ambition dans la vie aura été de baiser, quitte à prendre le risque de participer à des partouses où tout le monde reconnaissait le favori de l’élection présidentielle. Un vrai véhicule à MST.

 

Il sautait sur tout ce qui bouge mais les mandats l’intéressèrent finalement moins que les nanas. Il était élu de Sarcelles alors que cette cité lui ressemble si peu. Il avait créé un courant strauss-kahnien qui avait fini par occuper la moitié du Parti socialiste mais tous ses amis l’ont bien entendu lâché quand ils se sont aperçus qu’ils avaient misé sur le mauvais cheval. Il était un libéral de droite qui fréquentait les patrons dans un parti de gauche qui les exècre. Ce type aurait pu devenir président n’importe où, mais jamais en France. Il n’avait pas le destin.

 

Ni l’ambition ni l’abnégation. On parle beaucoup du retour de Nicolas Sarkozy mais il doit sûrement penser lui aussi entre deux séances d’échangisme à reprendre sa carrière là où il l’avait laissée, avant les affaires. Si cela tournait mal pour François Hollande, il pourrait même rêver de Bercy voire Matignon. Qu’il n’y pense même pas ! S’il peut se tirer d’affaire avec la justice, il ne pourra pas se tirer des affaires qui terniront à jamais son image d’homme public qu’il avait si patiemment forgé. On peut s’échapper des prisons. On n’échappe pas à soi-même.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne