Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 23:39

« La république est le régime qui nous divise le moins »

 

Adolphe THIERS (1797-1877) – Homme politique français et homme de consensus

 

 

C’est un terme de la novlangue de bois qui revient souvent dans le débat sans que ceux qui l’utilisent n’en connaissent le sens. A droite comme à gauche, on parle d’esprit républicain pour louer les valeurs de la France. Le président parle aux français en promettant d’être le gardien du trop fumeux pacte républicain. Le PS appelle l’UMP à voter pour lui contre le FN dans ce que les médias appellent le Front républicain. Claude Guéant utilise les pires raccourcis racistes mais ses collègues se délèguent pour défendre le républicain que tout le monde connait.

 

La république est un mythe presque plus important que la France. Cela explique bien des malheurs pour l’identité nationale, car on a du mal à s’identifier à un concept vague et flou. Personne ne sait définir ce qu’est être républicain autrement que par une tautologie : défendre les principes de la république. On regarde alors la constitution et on lit à l’article premier que « La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Cela va mieux en le disant. Nous voilà rassurés et peu avancés. On comprend que les français perdent confiance.

 

La république est née par accident. En 1789, les révolutionnaires voulaient renverser le roi et ont pris modèle sur la république américaine pour faire une monarchie à l’anglaise. Dès 1804, Napoléon instaurait l’empire et personne ne regrettait le directoire et la république. En 1848, les révolutionnaires ont de nouveau pris les barricades pour annuler la restauration de la monarchie et rétablir la république. La deuxième, mais elle n’a duré que quatre ans avant que le neveu de Napoléon ne restaure l’empire en 1852. L’histoire, cet éternel recommencement.

 

La république s’est définitivement implantée en France sur un malentendu. En 1870, la France sortait exsangue du désastre de Sedan et les orléanistes avaient la main pour faire revenir le roi Henri V. En 1875, les républicains opportunistes gagnaient la bataille du nouveau régime et instauraient la IIIème République. A une voix près, le célèbre amendement Wallon consacrait l’attitude habile des bourgeois et notables qui ont défendu l’esprit républicain contre l’Ancien régime. Avec à leur tête le petit mais malin Adolphe Thiers, qui des années avant le « Je vous ai compris » disait « Monarchistes et républicains, ni les uns ni les autres vous ne serez trompés ».

 

La république était faite, il restait à faire les républicains. Or on oublie que la république s’est faite petit à petit et qu’elle n’a pas toujours fait l’unanimité. Elle s’est imposée grâce aux symboles de la nation : le franc, le drapeau et le 14 juillet. La république devenait synonyme de la révolution et de la France. Ce n’est que plus tard qu’elle a acquis ses principaux faits d’armes. L’école, grâce à Jules Ferry dans les années 1880. La laïcité, grâce à la loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905 qui se voulait plus combattante que collaborative. Le vote, véritablement effectif à la fin du XIXème siècle pour les hommes et en 1944 pour les femmes.

 

La république n’a pas toujours été irréprochable. Elle a connu de nombreux scandales, du canal de Panama à l’affaire Stavisky en passant par l’affaire Dreyfus. Elle a longtemps eu ses ardents opposants, qui à l’extrême droite signaient des pamphlets au vitriol en l’appelant « la gueuse ». En 1946, ce n’est qu’à reculons que les français ont adopté une quatrième république et il a fallu attendre 1958 pour définitivement asseoir le régime. Provisoirement. Après tout, Nicolas Sarkozy ponctuait ses discours d’un « Vive la République, mais surtout vive la France ».

 

On comprend donc mal que l’esprit républicain soit devenu l’alibi qui justifie toutes les idioties dites et faites par la classe politique bienpensante. Il justifie les fables du racisme antimusulman par la laïcité, les listes chabadabada par la parité et l’interdiction des statistiques ethniques par l’universalisme. On aime se les raconter de père en fils sans remonter aux sources, or la vraie histoire est bien moins glorieuse. La réalité aussi, où la droite tient des propos racistes et orduriers et la gauche plonge dans des scandales de corruption et de triche.

 

On a tout essayé pour définir l’esprit républicain, appelant à la rescousse la démocratie, la séparation des pouvoirs, la liberté d’expression, le respect des autres et les droits sociaux. Il y a sûrement un peu de tout cela mais c’est plus un idéal qu’une idée précise. L’esprit républicain est surtout devenu un argument défini par défaut pour attaquer ceux du Front national. C’est pourquoi Marine Le Pen en prend le contrepied avec sa stratégie de la dédiabolisation. Être républicain, c’est forcément devoir trouver déplorable et exécrable ce que dit le FN même quand c’est vrai. C’est le débat public aujourd’hui, où on caricature sans jamais bémoliser.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne