Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 22:03

« En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées »

 

Raymond DEVOS (1922-2006) – Humoriste français et roi du pétrole

 

 

Le prix du gazole est à 1,46 euros le litre. Durant la campagne, François Hollande avait assuré qu’il pouvait facilement le stabiliser et s’était même permis de ridiculiser Nicolas Sarkozy qui par erreur avait dit que l’Etat payait le carburant à la place des entreprises. Aujourd’hui, il est confronté à la dure réalité du pouvoir et de l’échec. Le gouvernement ne baissera le prix de l’essence que de 6 centimes. Un plein de 50 litres coûtera 70 euros à la pompe au lieu de 73.

 

Tout ça pour ça. La France s’est emballée durant une semaine pour une mesurette sans envergure qui ne méritait même pas un entrefilet dans un journal du soir. Le gouvernement croyait plafonner le prix du carburant mais celui-ci provient d’un marché international qui ne dépend pas de lui. La France est condamnée depuis le choc pétrolier de 1973. En 2008, le baril avait déjà grimpé au rideau des 146 dollars à cause du rationnement de la méchante OPEP.

 

L’effort va porter sur les taxes et les marges. L’Etat réduira la TIPP que Lionel Jospin avait rendu flottante avec un résultat mitigé pour un coût de mise en œuvre faramineux. Il faut dire que la moitié du prix de l’essence est due aux taxes mais l’Etat en a un grand besoin surtout en période de désendettement. Le pétrole a l’avantage pour le trésor public d’être un produit addictif et non substituable : son prix a beau augmenter, sa demande ne varie pas. Génial.

 

On a accusé les distributeurs de tous les maux et avec tous les mots. Le PDG de Total Christophe de Margerie a été sommé de s’expliquer or il a peu de marges de manœuvre pour continuer à faire des marges et du profit. Ne pouvant produire à perte, les stations-service vont faire un geste qui ne pourra durer plus de trois mois sous peine de les étrangler. Il faudra éviter de faire le plein par la suite car les prix risquent de brutalement augmenter de 6 centimes…

 

Les socialistes ont menti durant la campagne. Ils veulent à tout prix relancer le pouvoir d’achat des français mais proposent des projets plus médiatiques que pertinents. L’euro faible renchérit les exportations après des années de répit or c’est l’occasion avec la crise de changer de comportement. Il serait enfin temps d’appliquer la croissance verte dont on parle tant. Mais les écologistes sont au gouvernement pour faire Joly. Il existe pourtant de vraies solutions.

 

La France ne doit pas rester esclave des pays producteurs de pétrole. Elle doit améliorer sa recherche pour fabriquer des voitures moins voraces en énergie et des produits chimiques de synthèse alternatifs pour les usages secondaires du pétrole. Elle doit mettre sous pression avec d’autres pays l’oligopole des producteurs pour créer un choc d’offre qui abaisse les prix. Elle doit développer son potentiel de raffinage au lieu de prospecter le gaz de schiste et l’offshore.

 

L’énergie pèse dans la balance commerciale de la France mais elle doit en importer. Par contre, aucun règlement n’oblige à faire payer le même prix à tout le monde. Les ruraux qui ont besoin de la voiture ne devraient pas payer autant que les urbains qui ont l’alternative des transports en commun. C’est une action à mener sur du long terme mais la gauche bête préfère pondre une usine à gaz qui favorisera davantage les classes moyennes que les classes populaires.

 

Les bouffons du pétrole ont encore frappé. Le gouvernement promet des mesures plus pérennes pour la suite et c’est l’aveu qu’il est déçu de ses propres idées. Il renie beaucoup ses engagements en ce moment : le Smic ne doit plus être doublé, le nucléaire est redevenu une énergie d’avenir et le traité européen doit comporter la règle d’or. Nicolas Sarkozy a eu raison trop tôt en traitant François Hollande de menteur. A moins qu’il ne se soit menti à lui-même. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne