Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 08:52

« La langue de bois, langue écologique qui ne pollue pas la pensée

dans la mesure où elle n'en contient pas »

 

Jean-Michel RIBES (1946) – Écrivain français et écolo bobo

 

Il n’y a plus de préoccupation écologique en France. La crise économique est sans doute passée par là, faisant revenir les citoyens et leurs dirigeants à des soucis plus prosaïques. Les verts ont été bien incapables d’infléchir la ligne gouvernementale en matière de développement durable. Ils ont donc repris leur fonction tribunitienne, qui consiste à pouvoir tout dire en sachant qu’on ne peut rien faire. Alors que le climat continue de changer, ses augustes défenseurs sont inaudibles. L’écologie est en transition, en attendant un jour peut-être la transition énergétique.

 

Faute de la coopération mondiale indispensable pour régler le problème, la France tente d’agir seule avec ses petits bras, souvent contre ses propres intérêts. Exemple avec l’écotaxe poids lourds, qui devait faire payer les camions qui polluent notre air afin de financer les grandes infrastructures routières. A priori rien de gênant à taxer des opérateurs privés qui génèrent une externalité négative et contournent les péages autoroutiers en prenant les routes départementales. C’est le principe normal du « pollueur-payeur ».

 

Cela le devient quand la réforme est menée aussi mal. Les bonnets rouges bretons vandalisent des portiques ? La gauche recule. Le contrat signé avec Éco Mouv’ n’est pas honoré alors qu’il prévoyait des pénalités ahurissantes en cas de désistement ? La droite se défausse, et oublie qu’elle a négocié le contrat. Il est toujours difficile de prêcher dans le désert, surtout quand la route est longue. C’est ce à quoi a renoncé la nouvelle ministre de l’écologie Ségolène Royal.

 

La transition écologique, une hérésie économique

 

Elle a fait adopter par le parlement sa loi sur la transition énergétique, qui devait être l’une des plus importantes du quinquennat. C'était l’occasion de concrétiser en beauté son retour, rendu possible par la disgrâce de son ancienne rivale Valérie Trierweiler. Elle s’est donc appliquée, sur un dossier technique. Le projet prévoit en effet une révision de la réglementation thermique et des incitations à l’utilisation de matériaux basse consommation dans la rénovation et la construction de logements.

 

Une usine à gaz, dont l’impact sera sûrement marginal au regard des enjeux de la surconsommation d’énergie. Un projet décevant, loin des initiatives prises lors du Grenelle de l’environnement sous le mandat précédent et que la gauche écolo-bobo a tant critiqué. Un programme de sous-secrétaire d’État à l’environnement, ce qui du reste aurait toujours dû être la place de Ségolène Royal. Le chat est bien maigre.

 

La gauche avait pourtant fait de la transition écologique un axe fort de son retour au pouvoir. Mais c’est un mot-valise, auquel chacun peut conférer le sens qu’il veut en fonction de son interlocuteur. Pire, c’est une hérésie économique. Une fumisterie qui a ses ayatollahs. Les plus mous prônent une croissance verte basée sur les énergies renouvelables et des secteurs de pointe de l’économie immatérielle dans lesquels la France n’est justement pas du tout en pointe. Les plus durs parlent de sobriété heureuse ou de décroissance, pensant que la prospérité n’est plus possible en France et qu’elle est condamnée à gérer la pénurie. Bref, c’est aussi une connerie politique. Un débat qu’on sort quand on n’a plus de prise sur l’économie et le réel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne