Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 09:46

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire »

 

VOLTAIRE (1694-1778) – Philosophe français et amateur de débat

 

Le discours ambiant est à la fin des idéologies. Partout on nous dit que le clivage gauche-droite est dépassé. Ce n’est pas une bonne nouvelle, tant la thèse frontiste de l’UMPS et de ses supposés choix imposés par des énarques interchangeables n’a pas besoin d’avocats pour pulluler. Tout aurait été balayé par la mondialisation, dans laquelle le seul vrai clivage oppose désormais ses gagnants à ses perdants. Les premiers défendus par les partis euro-béats, les seconds par les partis extrêmes.

 

Même Nicolas Sarkozy valide cette vision quand il promet d’ériger un nouveau parti de large rassemblement au-delà des clivages. N’est pas De Gaulle qui veut. Tout ne se vaut pas. La droite a des valeurs différentes de la gauche, or il n’y a de choix que là où il y a alternative. Face à la fin des idéologies, il faut raviver le règne des idées.

 

Être de gauche c’est nier les injustices au nom de l’égalité et les différences au nom de l’égalitarisme. Or nous ne serons jamais pareils car nous avons tous des talents divers dès la naissance. Être de droite c’est préférer la liberté à la soumission et l’initiative à la dictature. C’est vouloir que chacun ait une chance de s’en sortir et de réussir et non voir comme une chance que tout le monde ait la même place.  

 

Être de gauche c’est considérer la nation comme un gros mot et l’individu comme un but en soi. D’où une certaine mansuétude à l’égard du communautarisme, qui consiste trop souvent à dénigrer son pays au détriment d’un autre. Être de droite c’est promouvoir l’intégration contre l’immigration et l’assimilation contre le séparatisme. C’est assumer que la France a une identité et qu’elle doit la défendre.

 

Être de droite c’est conserver ce qui vaut et réformer ce qu’il faut

 

Être de gauche c’est dire qu’on aime l’entreprise et l’opposer en fait à l’État. C’est ne pas savoir que l’État ne vit que si les entreprises sont fortes et inversement. Être de droite c’est ne pas sans arrêt augmenter les impôts et savoir baisser les dépenses. Un pays ne peut pas vivre sous perfusion de la dette et sous assistance respiratoire des déficits, mais il doit avoir des finances saines s’il veut être respecté.

 

Être de gauche c’est préférer l’assistanat à la dignité et les aides sociales à l’entraide entre individus. C’est prétendre s’en sortir ensemble alors que chacun est invité à s’en sortir aux dépens des autres. Être de droite c’est promouvoir la responsabilité et le mérite et donner moins de place à l’État et plus de confiance à l’individu. C’est se rappeler que les vrais devoirs sont quotidiens et que la récompense suit l’effort.

 

Être de gauche c’est penser que le travail asservit alors qu’il libère et que les loisirs sont une fin alors qu’ils sont un moyen. On ne rend pas service au travailleur quand on le force à travailler moins et donc à gagner moins. Être de droite c’est au contraire savoir qu’on ne gagne que ce qu’on produit et qu’on ne produit que si on travaille. Le travail est la clé de la croissance, c’est pourquoi il faut le libérer.

 

Être de gauche c’est dénigrer le passé au détriment de l’avenir et sacrifier l’avenir en s’accrochant au passé. Or demain n’est pas toujours meilleur qu’aujourd’hui, et les acquis de la veille ne sont pas forcément les alliés du lendemain. Être de droite c’est conserver ce qui vaut et réformer ce qu’il faut. C’est allier mouvement dans l’ordre et ordre dans le mouvement et favoriser le progrès dans le respect de la tradition.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne