Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 23:09

« J’en ai marre d’avoir toujours raison »

 

Michael GOLDBLUM (1953) – Acteur américain et raisonneur raisonnable

 

 
Le relativisme ne passera pas ! Les opposants au mariage pour tous manifestent dans toute la France en ce 13 janvier 2013 pour contester cette mesure que la gauche veut instaurer pour se donner une bonne image. Parmi eux de nombreux représentants des milieux religieux, surtout catholiques, prêts à défendre leurs valeurs pour remettre l’église au centre du village. Pourtant, la messe est dite tant la stratégie des uns et des autres est connue d’avance.
 
Cette « manifestation pour tous » prend l’exact contre-pied du mariage pour tous. Elle est contre le mariage homosexuel imposé à tous qui modifierait le code civil pour quelques cas isolés et prône le mariage civil homme-femme. Elle est contre l’adoption pour tous qu’elle a habilement réussi à inclure dans le débat en élargissant au fait que le mariage pour tous est le premier pas vers l’homoparentalité. Elle est contre la procréation médicalement assistée (PMA) et prône la filiation père-mère-enfant (PME). Elle est pleine d’idées pour défendre ses idées.
 
Ce mouvement considère que les droits de la nature doivent l’emporter sur les droits de l’homme. La PMA c’est l’IVG à l’envers : l’humain se croit assez puissant pour donner ou reprendre la vie alors que seul dieu en décide. Appliquée aux homosexuels, cela laissera croire qu’on peut ne pas être né d’un père et d’une mère et qu’on peut se passer d’une femme pour donner la vie. Ce serait injustement priver l’enfant de sa généalogie et de l’équilibre affectif qu’il peut trouver auprès de deux parents de sexes opposés. Mais la théorie du sexe est dépassée !
 
Les progressistes ont depuis longtemps fait la promotion de la théorie du genre, qui fait mauvais genre auprès des plus traditionnalistes. Il n’y aurait pas de différence entre un homme et une femme puisque nos rôles s’apprendraient par la construction sociale. La sociologie étant plus forte que la biologie, c’est notre culture qu’il faudrait changer si l’on veut dépasser la nature quand elle ne nous convient pas. La gauche considère que le droit à l’enfant est un droit pour tous alors que la nature ne l’offre pas. D’où ce caprice qui en oublie les droits de l’enfant.
 
Comme il n’y a pas de différence entre un homme et une femme, peu importe qu’un enfant ait deux papas ou deux mamans vu que les deux se valent. Comment soutenir une telle fumisterie ? Sans que l’un soit supérieur ou inférieur à l’autre, il est bien évident qu’un homme et une femme n’ont ni la même apparence ni la même sensibilité. Ils sont égaux, mais sûrement différents. C’est cette altérité qui soutient la société et l’institution du mariage depuis des siècles. Définitivement, il faut en finir avec l’accès illimité à tous les droits et c’est là l’enjeu du débat.
 
Face à l’égale liberté pour tous, la morale chrétienne vise à remettre un peu de sagesse dans un débat sans foi ni loi. En prônant des Etats généraux pour permettre une réflexion plus apaisée sur le sujet, elle a trouvé le moyen idéal d’enterrer cette réforme de société qui mettrait définitivement à bas une institution de la famille déjà bien amochée par la chienlit du divorce et de la monoparentalité. Pourquoi emmerder ces gays et lesbiennes qui ne demandent qu’à jouir d’eux-mêmes et dont l’union ne gênera personne ? Parce que c’est une question de principe.
  
La gauche n’est pas à une ânerie près. Elle considère que le mariage est un droit acquis que les hétéros n’ont pas plus mérité que les homos et qu’il faudrait donc l’étendre à tous. Or la nature a jugé préférable que l’homme et la femme s’emboîtent mieux que deux personnes du même sexe pour faire des enfants. Cet argument tombe pourtant vite à l’eau pour un défaut de logique : on peut s’aimer entre personnes du même sexe et avoir des enfants hors mariage entre personnes de sexe opposé. Ce n’est pas qu’ils sont homophobes : ils sont juste conservateurs.
  
Après le Pacs, les socialistes vont faire adopter le mariage homosexuel même si François Hollande semble une fois de plus tanguer en semblant accepter que les maires utilisent leur cas de conscience. Inutile de stigmatiser l’Eglise comme le fait Cécile Duflot, en Emmanuelle Béart du pauvre qui demande que les lieux de culte accueillent les SDF alors que c’est déjà le cas. La droite pourra s’embarquer dans cette galère des manifs comme en 1984 pour l’école libre ou mieux 1968 contre Mai car c’est sur les questions de société qu’il faudra faire entendre sa voix. Vu que sur les questions économiques, il n’y a plus de différence entre la droite et la gauche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gérard Muller 14/01/2013 20:14

Très fine analyse, quoiqu'un peu pessimiste...

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne