Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 00:52

 Une lettre persane écrite par :

 

Galzud – Martien venu de la planète Unknown

  

 

Je me suis trouvé tout surpris en arrivant ici. En relisant le compte-rendu écrit cinquante ans plus tôt par mon prédécesseur, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de planète. Tout a changé ! Les progrès techniques sont impressionnants. Cette planète s'est modernisée. Tout le monde roule en voiture, les transports en commun sont largement présents et utilisés, les tenues vestimentaires ont changé. Il paraît qu'on s'habille plus « cool ».

 

Le caractère des gens a changé. J'ai mon avis sur la question. On est habitué à vivre dans un monde où tout est automatique. La science permet de vivre jusqu'à 80 ans. La conquête spatiale est largement amorcée. Nous découvriront-ils un jour ? Je ne saurais le dire. La population grandit. Il paraît d'ailleurs que tous les gens ont gagné 20 cm en moyenne par rapport à 1963. Les guerres et conflits sont plus rares. L'ONU a grandi, pris de l'expérience. Elle noue le dialogue, ou elle essaie.

 

Tout ceci, je l'ai remarqué à première vue. Ensuite je suis allé au cinéma, qu'on appelait cinématographe il y a 50 ans. C'est devenu tellement commun qu'on en a tronqué l'abréviation. J'ai vu « Les Temps Modernes » de Charlie Chaplin, un long métrage de 1935. Et bien Charlot avait une bonne vision du progrès. Sa caricature m'a amusé : le progrès peut avoir des conséquences négatives. A trop vouloir progresser, on chute. Ou on progresse dans le mauvais sens.

 

Ce monde est loin d'être parfait. Il y a 50 ans, on croyait à l'utopie du meilleur des mondes. On entreprenait avec une population tolérante, antiraciste, respectueuse et humaniste. On croyait tirer les leçons négatives de la guerre, en finir avec les dictatures, répartir équitablement les richesses. En un mot, progresser. Malheureusement le racisme persiste, on se bat jusqu'à la mort pour sa religion. Les dieux ne prônent-ils pas la paix et l'amour ? L'intolérance est toujours présente, dans le cœur des français. Ils votent toujours FN.

 

Les droits et libertés ne sont plus défendus à leur juste valeur car ils se sont banalisés. Comme le progrès. Les différences de richesse sont indéniables. Certains meurent de la famine dans ce monde inhospitalier tandis que d'autres ont plus de mal à rendre qu'à prendre. La terre connait de graves problèmes climatiques. Elle se réchauffe mais on reste incrédule en se disant qu'elle s'est bien refroidie à d'autres époques et qu'on est toujours là.

 

Même les gens ne savent plus vivre. Tout le monde est pressé, stressé. On nage dans l'égoïsme, on plonge dans l'orgueil, on coule dans l'hypocrisie. En période de fêtes, le peuple s'unit, est solidaire, joyeux, jovial. Et tout le reste de l'année, ses membres sont égocentriques, moroses, amorphes et à l'agonie. Il y a internet, pour chater et rester scotché toute une journée avec des correspondants imaginaires. C'est tellement répandu qu'on peut y trouver n'importe quoi. Le téléphone portable a fait ses ravages, avec ses SMS qui vous exonèrent d'écrire en langage correct. Mais c'est le progrès !

 

Ce progrès auquel les populations les moins fortunées n'ont pas accès. Les autres sont blasés. Ils ont si peu de problème qu'ils arrivent même à se battre pour du football. Surtout, n'ayez pas peur. Les gens de ce monde ne soupçonneront jamais notre existence. Ils peinent déjà à voir au-delà des frontières de leurs propres pays. Les experts sont convaincus qu'il n'y a pas de vie au-delà de cette planète. Je ne vous parlerai pas des licenciements, du chômage, des crimes, des vols, des suicides, de la corruption, de la famine, du tabac, du sida... Je terminerai seulement ma lettre en vous disant que tout ce progrès m'intrigue. Il s'est passé moins de choses dans toute l'histoire de l'humanité que lors de ces 50 dernières années, or jamais l'homme a été aussi peu adulte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Glougoulgla 20/02/2013 14:00

Sûrement un peu naïf !

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne