Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 07:02

« Je suis toujours la ligne droite mais je change parfois de ligne droite »

 

Armand SALACROU (1899-1989) - Ecrivain français et de droite s’il en a le droit

 

 

La guerre des chefs à droite a basculé. Jusqu’ici l’horizon indépassable de l’élection du président de l’UMP se résumait à un duel des frères ennemis Jean-François Copé et François Fillon. L’un est secrétaire général et l’autre est candidat. A présent ils sont trois à se présenter sur la ligne de départ puisque Nathalie Kosciusko-Morizet s’est lancée dans la course. Elle a un slogan concis et précis : la France droite. On imagine les jeux de mots grivois que cela donnera.

 

Il s’agit d’une troisième voie proposée aux sympathiques sympathisants de droite alors que tout annonçait un duel. NKM n’ignore pourtant pas qu’en politique les choix sont toujours binaires. Entre la droite et la gauche, le centre n’a pas sa place. Entre les pour et les contre, les indécis sont indécents. Entre la droite décomplexée et la droite modérée, la droite de droite ne veut rien dire. Or NKM veut la faire parler car elle sait que la droite décomplexée n’est pas si décomplexée et que la droite modérée n’est pas si modérée. Alors sans complexes mais avec modération, elle avance son programme qu’elle avait déjà écrit dans une diatribe contre le FN.

 

C’est une femme et c’est là son seul atout. La parité revient à la mode et elle pourrait profiter du massacre entre mâles dominants. Rachida Dati a appelé à une candidature féminine et Valérie Pécresse pourrait lui apporter son soutien. En 1999, Michèle Alliot-Marie prenait la tête du RPR face aux mecs. C’est bien d’être candidat et de prendre position, ce que n’a pas osé faire Laurent Wauquiez qui s’est rallié trop tôt à François Fillon. Ne serait-ce que pour l’avenir.

 

Issue d’une famille d’élus dont son grand-père Jacques, gaulliste historique et chiraquien hystérique, elle a eu une année 2012 difficile avec une victoire d’extrême justesse aux élections législatives. Alors elle revit et elle en profite. Mais elle n’a pas que des amis à droite. Elle était la protégée de Nicolas Sarkozy en 2007 - ayant même pu faire un tour de cheval avec lui - et fut sa porte-parole de campagne en 2012. On la dit en partie responsable de l’échec de la droite du fait de son profil trop bobo qui ne parle pas à la France d’en bas et à la droite jambon-beurre. Jean-Louis Borloo, qui l’a eu comme secrétaire d’Etat à l’écologie, la traite de « petite peste ».

 

La France droite qu’elle propose, c’est la remise en valeur des idées de la droite. NKM croit que le programme de 2007 est encore d’actualité même s’il aura été peu appliqué. Nicolas Sarkozy a fait l’erreur de ménager le peuple de gauche au lieu de satisfaire l’électorat de droite. Il faut donc le remettre en place pour les années qui viennent. Travailler plus pour gagner plus : la richesse vient de l’effort et du mérite. L’identité nationale : la France n’est forte que si elle sait d’où elle vient et où elle va. Ensemble tout devient possible : l’avenir s’écrit ici et maintenant.

 

On voit le fossé qui sépare ces belles intentions du programme présidentiel atrabilaire et réactionnaire de 2012. Dans la panique d’une défaite annoncée, la droite a ressorti ses pires instincts sans voir les effets électoraux pervers à long terme. Tout un travail de socialisation est à refaire. On a parlé d’assistanat et de fraude sociale, de paresse et de vrai travail, d’immigration et de viande halal. Les leaders de la droite ont suivi sans cautionner la tactique Buisson. Or ce sale jeu idéologique cache surtout un grand vide programmatique après cinq ans d’échecs.

 

On parle de revoir les valeurs de la droite et de faire le choix entre la droite dure et la droite humaine. La refondation passerait par un retour en arrière sur les mots qui font que l’on est de droite. Or la reconstruction sera programmatique avant d’être idéologique et pratique avant d’être idéale. Il faut recommencer à avoir des idées pour la France et à les traduire en actions concrètes avec des politiques publiques crédibles et réalisables. Il faut un axe et un message global pour rendre cohérent cet ensemble et le faire partager aux français. Il faut un leader incontesté et entraînant pour lui donner corps et l’incarner. La reconquête est à ce prix.

 

C’est pourquoi on doute fort des chances de NKM de prendre la présidence de l’UMP en novembre. Il lui manque la personnalité, l’audace et le charisme qui font les grands projets et les grands destins. Elle n’aurait pas la présence nécessaire pour mener une opposition digne de ce nom qui ait un chef et conteste les mauvais choix socialistes. Elle n’aurait pas le coffre suffisant pour mener une campagne longue et dure devant les français en 2017, n’ayant pas assez vécu et enduré en politique. D’ailleurs, elle n’aura pas le courage et la volonté d’aller au bout et ralliera la France droite à l’un ou l’autre des deux camps. Plutôt l’un que l’autre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne