Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 23:08

« L’échelle des valeurs est en train de perdre ses barreaux »

 

Frédéric DARD (1921-2000) – Ecrivain français et en partance

 

 

C’est un fait : la voix de la France porte moins dans le monde aujourd’hui qu’il y a 50 ans. Les chercheurs d’excuses l’expliqueront par le recul démographique de notre pays, quand les donneurs de leçons relèveront tout bonnement l’absence de politique étrangère à long terme depuis la fin du gaullisme. Or la France s’en va aussi de France, dans les cœurs et dans les têtes. Elle n’est plus une valeur-refuge pour le citoyen et le patriotisme est devenu un crime alors qu’il est l’amour de la nation. Ces faits tragiques ont une origine : la décadence morale de la France.

 

Tout fout le camp. Les hérésies socialistes font débat avec la dépénalisation du cannabis et la légalisation du mariage homosexuel. Les français tomberont de haut en s’apercevant que le lien de filiation sera matérialisé dans le code civil par un parent 1 et un parent 2. Face A : on détruit le ciment du couple avec des numéros au lieu de nommer le père et la mère. Face B : on crée une hiérarchie injustifiée et illégitime entre les deux. Tout cela pour des couples qui ont fait des bébés non pas tout seul ni par procréation médicalement assistée mais par adoption.

 

Les pères putatifs qui confondent droit de l’enfant et droit à l’enfant seront satisfaits. Ils sont bien les seuls. Le va-et-vient idéologique qui remettait en cause le laisser-faire économique de la droite va imposer durablement le laisser-aller social de la gauche. Celle-ci ratiboise tout ce qui reste de valeurs dans ce pays. La nation avec le droit de vote aux étrangers. Le travail avec la défense désespérée des 35 heures. Le mérite avec la stigmatisation de ceux qui gagnent leur vie. Face à cet orage, la résistance doit entrer en vigilance orange. Il faut vite prendre le maquis.

 

Cet équarrissage en règle des principes dans lesquels nous croyons et qui ont soutenu l’histoire de France est plus qu’une déclaration de guerre. C’est la péripétie logique d’une crise intellectuelle largement causée par la chienlit de Mai 68. Ce moment majeur a durablement imposé dans l’esprit des français le relativisme et ses miscellanées. Elle a fait croire que tout se valait : l’élève et le mérite, le délinquant et la victime, le travailleur et l’assisté. Les digues ont sauté et on est allé trop loin pour ne pas aller plus loin. Mais où est donc passé Ornicar ?

 

Il est facile de dénoncer la nostalgie réactionnaire et l’attachement passéiste aux valeurs de la tradition. On dit bien qu’on n’est rassuré que par ce qu’on connait. Mais là où la morale de gauche ne donne que des leçons, la morale de droite exprime des conseils en encourageant à l’effort et à la générosité. La France s’est laissée faire et aller à cause de ces faux vertueux qui enseignent la jouissance individuelle, la civilisation des loisirs et le rejet de l’autorité.

 

C’est nocif et nuisible mais c’est comme ça. Nous construisons très largement le monde dans lequel nous vivons or il est sans contrôle depuis qu’on a cru le libérer de l’oppression de la morale alors qu’elle était le meilleur des garde-fous. Le divorce est devenu un procès normal. L’abandon des ainés n’inquiète personne. L’absence d’encadrement de la jeunesse surprend à peine. Il n’y a guère que le crime qui émeuve encore – excessivement même - dans cette société de l’hypersensibilité où l’infidélité est pardonnée avec une invraisemblable complaisance. C’est pourquoi l’homosexuel est l’avenir de l’homme, puisque lui au moins saura être moins volage.

 

Il est une vérité qui est vraie sous tous les horizons et que même la volonté politique ne saurait abroger : même si on cesse de diriger la société, elle continue d’évoluer et de changer. A nos risques et périls. A trop laisser le corps social sans règles ni normes et sans régulation ni intégration, nous pourrions mourir deux fois de l’anomie sans jamais s’en apercevoir. Tout part en eau-de-boudin et en queue-de-poisson car les valeurs sont foulées aux pieds. L’idéologie de l’amoralité dépasse l’idéal du mérite. Il faut prouver que la France n’a pas renoncé à progresser.

 

Il est temps de redevenir acteurs de nos propres choix et de restaurer les valeurs dans lesquelles nous croyons. Il est temps que la politique reprenne le dessus sur le social et impose une nouvelle morale. Non pas laïque comme le veulent les crétins orthodoxes et autres trompe-la-mort du gouvernement, mais spirituelle et quasi religieuse. Le moment est venu de réinventer la France. La France républicaine qui s’est construite sur l’Etat, la nation et la famille. Autres temps autres mœurs, la nouvelle France se construira sur la liberté, l’égalité et la fraternité. Pour de bon et de vrai cette fois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pangloss 29/11/2012 21:21

Un blog de qualité! Bienvenue dans la communauté "Ricanons".

Antxon Urrutia 29/11/2012 18:25

TB

AB 29/11/2012 18:24

Tout à fait d'accord.

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne