Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 08:39

« Faisons des différences qui nous divisent des différences qui s’additionnent »

 

Laurent WAUQUIEZ (1975) – Homme politique et nul en maths

 

S’il y a bien quelque chose de pire qu’une campagne à la présidence de l’UMP, c’est une campagne à la présidence de l’UDI. Chacun y affirme le plus durement possible son indépendance par rapport à la droite et son mépris pour le parti unique, comme s’il s’agissait d’une campagne d’extrême centre. Et pourtant, jamais le centre n’a été aussi faible qu’en ce moment tant il est absent des médias et des sondages. Il n’est plus une alternative au duel droite-gauche. C’est le FN qui a empoché la mise.

 

L’Union des démocrates et indépendants est un agglomérat de partis créés en 2012 par Jean-Louis Borloo. Le seul qui avait vraiment du poids, mais sa pneumonie l’a obligé à se retirer de la vie politique et son parti quasiment avec. Déjà les cartes ont été rebattues, notamment au Parti radical valoisien où le maire de Nancy Laurent Hénart a été élu face à la pourtant très médiatique Rama Yade. Et voilà que le parti centriste doit se retrouver un chef alors qu’il n’a pour l’instant que quatre candidats.  

 

Jean-Christophe Lagarde, le maire de Drancy qui a torpillé la candidature d’Hervé Morin et du Nouveau centre en 2012. Hervé Morin, l’ancien ministre de la défense de Nicolas Sarkozy qui dit tant de mal de lui après avoir trahi de la même manière François Bayrou et l’UDF en 2007. Yves Jégo, sosie officiel de Mr Bean et le plus extrême dans sa volonté d’indépendance du centre par rapport à la droite. Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly et pas grand-chose d'autre à part cela.

 

Un positionnement risqué tant il faudra être unis en 2017. L’UMP veut inclure l’UDI à sa grande primaire ouverte. Mais une deuxième non-candidature du centre après 2012 signifierait sa mort tant on n’existe que par l’élection présidentielle sous la Ve République. François Bayrou a déjà avancé en se rapprochant d’Alain Juppé, après avoir profité de son alliance avec Jean-Louis Borloo au sein de l’Alternative puis de son retrait pour cannibaliser de nouveau le centre avec son micro-parti du Modem.

 

Être ou ne pas être avec l’UMP…

 

Être ou ne pas être avec l’UMP, telle est la question. Dans leur souci de créer une droite et un centre pluralistes et non unijambistes, les centristes en rajoutent dans l’affirmation de leurs différences avec la droite. Et c’est quand on les voit refuser les avances de Manuel Valls qu’on se souvient qu’ils ne sont ni de gauche ni de gauche, mais bien de droite. Parfois plus à droite que la droite elle-même, notamment sur le libéralisme. C’est le problème du centriste : on ne sait jamais s’il part ou s’il s’en va.

 

La nouvelle voie est donc une impasse. L’UDI jouera jusqu’au bout la surenchère de congrès mais on connait le résultat final : il est trop dépendant de ses alliances avec l’UMP en local pour s’en séparer. Il tient à ses maires et à ses députés. L’UDI est aussi esclave de l’UMP que le PCF l’est du PS. Les scrutins prévus en 2015 seront un bon révélateur de l’état de l’union entre les deux partis. Ils étaient ensemble aux élections municipales et séparés aux élections européennes. On a vu les résultats.

 

Les deux partis sont à un tournant, les deux en même temps. Soit ils changent ensemble, et se réunissent dans une plateforme électorale commune prélude à un futur gouvernement de coalition. Soit ils préfèrent jouer les manœuvres d’appareil, où Nicolas Sarkozy sera le repoussoir et Alain Juppé l’homme qui les diviserait le moins. Après avoir voulu tuer le centre qu’il dit incarner en créant l’UMP en 2002. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

À Propos De En Rase Campagne

  • : En rase campagne
  • En rase campagne
  • : La politique est toujours en campagne, CARBONE 12 aussi ! Lancé à 100 jours du 2e tour des élections présidentielles de 2012 pour redonner de la hauteur à un débat qui volait bas, EN RASE CAMPAGNE est un blog qui commente la vie politique française.
  • Contact

L'EMPREINTE CARBONE

Projet de loi de finances : se serrer la ceinture ou baisser son froc devant Bruxelles, telle est la question. 

 

Retrouvez tous les billets "L'empreinte carbone" 1 2 3 4 5 6 7 

AU RAS DES PÂQUERETTES

Poisson d'avril de Ségolène Royal : les autoroutes gratuites le week end. Mais qui peut contrôler ce qui se passe dans son cerveau ? 

 

Retrouvez tous les billets "Au ras des pâquerettes" 1 2 3 4

DU CARBONE DANS LA CERVELLE

Entre deux meetings, Nicolas Sarkozy recommence ses conférences grassement payées à l'étranger. Cela pourrait le desservir. 

 

Retrouvez tous les billets "Du carbone dans la cervelle" 1 2 3 4 

Les Idees De En Rase Campagne